Bandeau inférieur
Assemblée générale de la Société, suivie par une conférence sur " Roscelin de Compiègne "

Le samedi 11 janvier

Roscelin de Compiègne, grand philosophe ou simple hérétique ?

Par Jacques Message et Antoine Torrens

Bien connu des historiens de la pensée, le philosophe et théologien Roscelin de Compiègne (1050-1121) demeure méconnu du grand public.
Honni par Abélard, condamné pour hérésie, il est pourtant considéré comme le père du nominalisme, un mouvement de pensée qui occupa toute la fin du Moyen Âge.
Qui était Roscelin, quel était son lien à Compiègne et qu’est-ce qui l’a conduit à formuler des réflexions qui demeurent décisives dans la pensée philosophique et linguistique jusqu’à nos jours ?

Jean Roscelin, né vers 1050 (vraisemblablement à Compiègne), mort à Besançon vers 1121, est un philosophe scolastique français. Il est considéré comme le fondateur du nominalisme.Le nominalisme est une doctrine philosophique qui considère que les concepts sont des constructions humaines et que les noms qui s'y rapportent ne sont que conventions de langage. Les êtres ne sont pas intrinsèquement porteurs des concepts par lesquels nous les appréhendons.