Bandeau inférieur
Jean LEGENDRE, député-maire de Compiègne (1906-1994). Émergence d’un ténor de la droite sous la III° et la IV° Républiques, 1906-1962

Le Samedi 10 février

Salle Le Chatelier, Bibliothèque Saint Corneille
Séance commune avec la Société d'histoire moderne et contemporaine

"Nous gardons encore dans le Compiégnois un souvenir très vif de notre député-maire ; Jean Legendre. A l’échelle locale, nous retenons surtout sa carrière de maire, son éloquence et son fort caractère : Jean Legendre a beaucoup œuvré pour la reconstruction de la ville de Compiègne, dont il ne subsistait, à la Libération qu’une petite part du centre ville. Il a contribué à faire de Compiègne, en restant près de quarante années à la mairie, une ville attractive et industrielle dès les années 1950, et un véritable bassin d’emploi pour la région. Toutefois, les formations de Jean Legendre, ses grands combats parlementaires, ses positionnements dans la droite française de la Troisième et la Quatrième République, restent plutôt méconnus.

C’est à partir d’archives en partie inédites (brochures de propagande rédigées par le jeune Legendre dans les années 1930, correspondance entre élus locaux, presse locale conservée aux Archives Départementales…) que la construction et l’itinéraire politique de celui qui est resté plus de 17 années au Palais Bourbon ont pu être étudiés.

La conférence commencera par présenter les formations de Jean Legendre, sa scolarité en pension à Saint Nicolas de Vaugirard, son militantisme dès 16 ans à l’Association Catholique de la Jeunesse Française, et surtout, sa rencontre avec Henri de Kerillis, qui devait devenir son maitre à penser."

Puis, nous aborderons la conquête de ce qui allait devenir son fief électoral ; l’Oise et la ville de Compiègne. Comment et pourquoi Jean Legendre réussit-il à s’inscrire durablement dans le département ?

Enfin, nous nous intéresserons aux grands combats parlementaires du député de la Libération à 1962, date marquant une véritable rupture dans la carrière politique de Jean Legendre, qui perdit son siège de député.