Bandeau inférieur

Histoire de Compiègne /Les monuments de Compiègne

L'église Saint-Antoine

L'église Saint-Antoine (photo Office de tourisme)Fondée en 1199, sa construction s’est poursuivie du XIIIe au XVIe siècle, s’achevant avec la façade et le chevet. Transformée en magasin à fourrage sous la Révolution, son décor intérieur fut alors anéanti ; il a été reconstitué avec les débris des communautés voisines. Ce fut la paroisse du cardinal Pierre d’Ailly (1351-1420), recteur de l’université de Paris, archevêque de Cambrai, théologien réputé qui contribua à mettre fin au Grand Schisme lors du concile de Constance (1414-1418)
Son oeuvre la plus connue fut l’Ymago Mundi, où il sut condenser la science, vraie ou fausse, de son temps ; elle servit de justification à Christophe Colomb lorsqu’il se lança vers l’ouest afin d’atteindre les Indes et qu’il découvrit, sans le savoir, l’Amérique.
C’est là que Jeanne d’Arc vint prier, du 18 au 23 août 1429, alors qu’elle séjournait dans une maison voisine, accompagnant le roi après le sacre de Reims.
Les bienheureuses Carmélites de Compiègne, dont le sacrifice fut exalté par Bernanos, trouvérent refuge dans trois maisons voisines de l’église où elles se rassemblèrent de septembre 1792 jusqu’à octobre 1793. Arrêtées le 22 juin 1794, transférées à Paris, elles furent jugées et guillotinées le 17 juillet, dix jours avant la chute de Robespierre .

Texte de François Callais

  


 Pour en savoir plus, vous pouvez consulter ou acheter les ouvrages ou articles suivants:
- "Saint-Antoine de Compiègne" d'Eric Blanchegorge et François Callais, 1996, 31 pages
- "Saint-Antoine de Compiègne" (Bulletin 13/1910)
- "Paroisse Saint-Antoine" (Bulletin 35/1997)
- "Paroisses de Compiègne" (Bulletin 24/1952)
- "La Vierge de Saint Antoine" (Bulletin 24/1952)