Bandeau inférieur

Histoire de Compiègne /Histoire de nos rues ...

Le quartier de la Victoire

Commencé en 1951, achevé en 1965, le quartier de la Victoire, du nom de la plupart de ses rues célébrant la mémoire de la Grande Guerre, est né du pressant besoin de logements que connaît un Compiègne en forte expansion après la Seconde Guerre mondiale. Il occupe, entre le boulevard des Etats-Unis et la rue Saint-Joseph, au voisinage du Cimetière sud, jadis en pleine zone rurale, une partie de l'ancienne "plaine" des Sablons, où à l'orée du XXe siècle s'étaient édifiées de superbes propriétés, entourées de vastes parcs, notamment celle des Fournier-Sarlovèze, aujourd'hui lycée technique Mireille Grenet. Au centre, s'élève Saint-Paul des Sablons, construite par l'architecte Charpentier, entre 1959 et 1961. Sa façade, achevée un peu plus tard, est l'oeuvre majeure du sculpteur Georges Muguet (1903-1988) et de son fils Denis, et intègre dans les différentes scènes de la vie de l'apôtre les portraits de quelques contemporains dont le maire, Jean Legendre, qui fut le véritable fondateur de ce quartier neuf. Sa future extension sur les terrains auparavant occupés par le 25e régiment du génie de l'Air augure bien de son avenir.

Par Eric Blanchegorge, président de la Société historique