Bandeau inférieur

Histoire de Compiègne /Les monuments de Compiègne

La place du marché

Place du marché, au moyen âgeSur la pente dominant l’Oise, en contrebas du palais carolingien et de la collégiale Sainte-Marie, future abbaye Saint-Corneille, une place étroite, dite la Cour le Roi, prit forme à partir de la fin du XIe siècle. Ce fut le principal emplacement de l’importante foire du “Mi-Karesme”, fondée en 1092 et prospère jusqu’au début du XVe siècle. Le roi céda cette place à l’abbaye en 1150 mais l’administration communale, née en 1153, y siègea dans une halle construite en 1207. Un calvaire, érigé en son centre, disparut à la Révolution. Plusieurs marchés se partagèrent la place, ainsi au XVIIIe siècle ceux aux volailles, aux fromages, au charbon (alors de bois) ; le nom de marché aux Herbes, c’est à dire aux légumes, l’emporta au XIXe siècle.



En 1886, on y établit une halle en structure métallique, sur le modèle des halles de Baltard à Paris, démolie en 1951.
En mai 1940, tout ce quartier, le plus pittoresque de la ville, fut broyé par les bombardements.


La cour Le Roi de nos joursLa reconstruction d'une halle en béton bien peu élégante allait tripler la surface de la place, en supprimant plusieurs pâtés de maisons. On décida la destruction de ces halles en 1990.
De 1991 à 1993, des fouilles effectuées sous les halles permirent de retrouver d’intéressants vestiges du palatium carolingien.
La place s’ordonne désormais au pied d’un immeuble qui a repris ce nom chargé d’histoire de « Cour le Roi ».







Texte de François Callais