Bandeau inférieur

Histoire de Compiègne /Les monuments de Compiègne

Grande Ecurie du Roi

Le haras (photo SHC)Le haras national de Compiègne y est installé depuis 1876 ; il assure toute l’administration du cheval, notamment des étalons, dans les régions du Nord et de Picardie. Construites sous Louis XV, selon un plan de 1738 adressé à Nicolas d’Orbay et sans doute de Jacques V Gabriel, la Grandes Ecuries était affectée aux chevaux de selle, tandis que la Petite Ecurie était chargée des chevaux attelés, des carrosses et des chaises à porteurs. Le Grand Ecuyer du Roi les gérait. Il inspectait aussi les haras créés par Colbert, ainsi que l’Académie d’équitation.
Le titre de “Monsieur le Grand “ était particulièrement prestigieux, il appartenait depuis la décapitation de Cinq-Mars, en 1642, à une branche de la maison de Lorraine. A Compiègne, le Grand Ecuyer dirigeait aussi l’Ecole des Pages, redoutés pour leur turbulence, dont l’hôtel se situait au n° 11 de l’actuelle rue de la Sous-Préfecture.

Equipage du haras (photo J.P. Gilson)A la mort du comte de Brionne, en 1761, et en attendant la majorité de son fils, le prince de Lambesc, c’est sa veuve qui obtint cette charge.
Le roi dut passer au-dessus des préventions contre une femme écuyère. “Madame la Grande”, chasseresse intrépide, se révéla d’ailleurs une excellente administratrice.

Texte de François Callais



Lire à ce sujet le bulletin n°40 "Le cheval et la ville,Compiègne et le cheval" , actes du colloque "Le cheval et la ville", Société historique, 2011