Bandeau inférieur

Histoire de Compiègne /Les monuments de Compiègne

Les casernes du Cours Guynemer

Le quartier Bourcier, actuelle Ecole d'état major (photo SHC)Sous Louis XVI, en 1786, l’entrepreneur Boursier construisit des écuries afin de loger les troupes à cheval ; elles étaient situées rue de l’Arquebuse, en face des Écuries de la Reine. C’est sous Louis-Philippe, en 1843, que fut édifié, sur l’ancien jardin des Carmélites, le bâtiment au fronton sculpté, baptisé quartier d’Orléans puis Jeanne d’Arc. Le second Empire, à partir de 1857, joignit cet édifice aux écuries Boursier par d’autres constructions dont le Manège. Ce quartier de cavalerie est dédié depuis 1886 au général François Bourcier (1760-1828). Diverses formations s’y abritèrent, citons : le 13e régiment de dragons puis le 5e qui se maintint de 1886 à 1914 et cohabita avec le 54e d’infanterie qui y demeura de 1873 à 1914, le 6e spahis avant 1939, puis de 1949 à 1976 les services vétérinaires.
De 1941 à 1944, l’important Centre de réception et de triage des prisonniers de guerre (C.R.T.P.G.) y accueillit près de 200.000 prisonniers de guerre français libérés, la plupart à la suite des accords Scapini, d’autres bénéficiant de la complicité des autorités médicales ou, plus tard, de la «relève» par les travailleurs volontaires en Allemagne. S’y ajoutèrent en 1945 tous ceux dus à l’effondrement de l’ennemi. Depuis 1980, s’est installée l’École d’état major.

Texte de François Callais